© 2018 Les Archers des Pays de l'Adour    Webmaster : Pascal Dussaut

HISTOIRE DU TIR A L'ARC

Evolutions techniques

 

          Jusqu’à une époque récente, environ les années 1950, le bois a été le seul matériau de fabrication des arcs.

          Il y en eu de toutes les formes, très soigneusement fabriqués relevant plus d’un objet de collection, que d’une arme de tir. Certains modèles possèdent des encoches de corde en os finement sculptés, véritables œuvres d’art.

          Mais la beauté des meilleures qualités de bois, ne peut hélas pas faire oublier ses principaux inconvénients : il ne peut garantir un bon niveau de précision qu’à distance assez faible, l’arc monobloc est difficile à transporter, car non démontable, et il est aussi sensible aux variations atmosphériques, perdant ainsi de ses qualités, selon la météo ! Les anciens archers devaient donc avoir au moins deux longbow, l’un pour «reposer» l’autre !

 

          La seconde moitié du 20eme siècle vit ainsi l’apparition des arcs en acier, et ce, durant une vingtaine d’années. Certains autres modèles, anticipant l’actuel « take down » étaient démontables, permettant de séparer les branches de la poignée.

          Apparurent ensuite les modèles en fibre de verre, puis l’insertion de bois dans la fibre, façon sandwich, procédé se révélant satisfaisant tant en efficacité qu’en longévité, tout en reprenant le système turc à double courbure des branches, vieux de plusieurs siècles, qui permet aussi un agrandissement de la fenêtre d’arc, évitant ainsi le contact de la flèche sur le corps de l’arc, lors de la décoche.

          Afin de limiter les vibrations et le mouvement de l’arc, on fit appel à diverses techniques : Poids à l’intérieur de la poignée, stabilisateur remplis de mercure, et lestage des flèches.

 

          Ce n’est que dans les années 1970, que l’on peut vraiment assister a la création de l’arc de nouvelle conception, servant toujours de référence aux fabricants actuels, l’arc démontable, ou « take down », composé d’une poignée, et des deux branches interchangeables! Avec de petites différences de fabrication, les branches de presque tous les modèles s’insèrent et se bloquent dans la poignée en position ad-hoc.

Cette particularité permet ainsi une facilité de transport de l’arme, et permet aussi de varier la force et la taille des branches en ne changeant que celles-ci, ou bien en gardant les mêmes branches, mais en mettant une autre poignée qui pourrait mieux convenir.

 

          En 1966, dans le Missouri, H. Wilbur ALLEN, invente l’arc à poulies ( surtout destiné à la chasse au début) dans le but d’obtenir une puissance maximale, pour un effort minimal, à un poids maximal de traction. Il s’agit d’un arc muni de deux poulies excentriques(ou cames), situées aux extrémités des deux branches, pour diminuer la force nécessaire à une allonge donnée.

          Fondé sur le principe du levier, il permet une réduction de l’effort de traction de 50 à 75%, selon les modèles, assurant ainsi un plus grand confort de tenue en visée, tout en développant une puissance presque double, à celle d’un arc classique moyen.

         Ce modèle d’arc à poulies, appelé aussi "compound", offre un versatilité de réglages très intéressante, adaptable à presque toutes les configurations de tir, et de personnes, et autre avantage non négligeable en faveur du « poulies », il peut rester bandé en permanence, à l’inverse de tout autre modèle d’arc !

 

Un Autre composant essentiel toujours intimement lié à l’arc, est la flèche !

 

          Le bois de cèdre, unique matériau de fabrication des flèches, a dominé jusqu’en 1940 environ.

Un américain, James EASTON , travaillant alors au stade artisanal, est à l’origine d’une énorme avancée technique, en matière de flèches.

          Se consacrant à l’amélioration des fûts en bois depuis 1922, l’issue de ses nombreuses expériences, l’amène à se prononcer pour la fabrication de tubes en aluminium, matière légère, résistante et offrant différentes flexibilité selon son épaisseur et son diamètre, et pouvant donc convenir à de nombreuses configurations de puissance et de taille.

          En 1946, son fils DOUG, mit définitivement au point le procédé industriel, pour produire ces tubes aluminium en série.

         L’uniformité du poids et la flexibilité de ces nouvelles flèches, ont contribué à la précision à l’augmentation du nombre des nouveaux archers.

          EASTON est actuellement, le géant mondial de la fabrication de flèches, aluminium, alu/carbone, ou fibre de carbone, récente évolution adoptée par de nombreux tireurs actuels dans le monde.

Vous trouverez ci-dessous un PDF résumant l'Histoire du Tir à l'Arc à travers les différentes époque dans le monde, et un autre expliquant les différents types d'arc.

Histoire du Tir à l'Arc

Les différents Types d'Arc

Adresses

3200 route de Pouillon RD13

40180 HEUGAS

coordonnées GPS

 43.626023, -1.059859

Terrain
Postale

2410 route de Pintoun 

40180 HEUGAS

Président

06 07 09 06 58

Secrétaire

06 80 52 95 86

06 84 33 49 21

Mail

lesarchersdespaysadour

@orange.fr